La baisse du chômage (réalité ou pas?)

Ces derniers années l’état du chômage est une question d’actualité en France. Après une augmentation sans cesse grandissante au cours des années précédentes, c’est normal d’admirer la légère diminution des chômeurs. De ce fait Manuel VALLS s’est exprimé récemment en ces termes ” le résultat des réformes que nous avons engagées doit nous amener à poursuivre” donc le premier ministre français trouve ces chiffres encourageants. En voici une petite analyse qui a peut-être permis à VALLS d’affirmer encourageant les résultats.
Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, en France métropolitaine, est en baisse sur un mois, à 3 547 800 en septembre 2015, soit 23 800 inscrits de moins qu’en août. Il faut remonter à juin 2006 pour trouver un chiffre supérieur (-24 000 demandeurs d’emploi). La bonne nouvelle tombe quelques jours après la publication des prévisions encourageantes de l’Unedic, qui mise sur une diminution du taux de chômage de 0,3 point l’an prochain, à 9,7% fin 2016.
Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A reste en hausse, avec +3,1% (+105 900 chômeurs).
Au total, fin septembre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C s’établit à 5 422 700 en métropole (5 727 300 Dom compris). Ce nombre est quasi stable sur un mois (+1 800) et augmente de 5,8% sur un an (+297 600).
Total chômeurs France, catégorie A,B, C,D,E en Août c’était 6.292,200 chômeurs, en septembre donc un mois après c’était 6,459,200 chômeurs en tout soit une augmentation positivement positive liée à une non-inversion de ladite courbe de … 166 800 chômeurs de plus…. Et voilà comment une baisse annoncée triomphalement de 27 000 chômeurs cache en réalité une augmentation de 166 800 chômeurs…